Accès au territoire néo-zélandais : comment faire ?

Située au sud-ouest de l’océan Pacifique, la Nouvelle-Zélande est une magnifique destination dotée d’un riche patrimoine touristique. Chaque année, ce sont des millions de visiteurs qui y vont pour profiter de son climat unique, ses grands espaces et sa nature préservée. Cependant, avant de partir à la découverte des nombreux trésors naturels du territoire néozélandais, il faut remplir certaines formalités. Découvrez dans cet article l’autorisation à avoir pour partir en Nouvelle-Zélande ainsi que quelques conseils pratiques pour réussir le séjour.

Les formalités : le passeport et le visa

Pour effectuer un voyage en Nouvelle-Zélande, il vous faudra être muni d’un passeport ayant une validité de plus de 6 mois après le retour. La Nouvelle-Zélande n’impose aucun vaccin, mais pour la sécurité du voyageur, il est recommandé d’être à jour avec ses vaccinations ordinaires. En ce qui concerne le visa, le gouvernement néozélandais a mis en place l’eTA (Electronic Travel Authorization), obligatoire pour l’ensemble des visiteurs. Un système similaire est utilisé au Canada et aux États-Unis. Il existe également une taxe touristique dont le touriste doit s’acquitter. Cela est destiné à financer des projets liés à l’environnement.

La NZeTA est valide pendant 2 ans et s’obtient en faisant une demande en ligne. Pour l’avoir, on doit présenter une copie de son passeport valide et débourser 12 NZ dollars, soit 7,30 euros environ. Tout le monde est concerné. Les touristes français ou des territoires français du Pacifique de tous les âges doivent avoir une NZeTA pour entrer en Nouvelle-Zélande.

Planifier son itinéraire

La planification de l’itinéraire est une des étapes les plus délicates d’un  voyage touristique. Pour cela, il faut tenir compte de la durée de son  séjour en Nouvelle-Zélande. Pour les voyages d’une semaine, il est impossible de visiter les deux îles qui constituent le pays. Il faut   choisir entre un itinéraire sur l’île du Nord ou sur l’île du Sud. Si on compte faire deux semaines, il est envisageable de découvrir les principaux lieux des deux îles. Néanmoins, cela obligera le touriste à prendre des vols internes pour réduire les temps de trajets. Pour un séjour de trois semaines et plus, on peut  prendre son temps et profiter des sites sur  les deux îles avec une voiture ou un camping-car. En effet, pour découvrir tranquillement les incontournables de la Nouvelle-Zélande, trois semaines sont le minimum de temps nécessaire.

Acheter ses billets d’avion

Une autre étape importante dans la préparation de son  séjour en Nouvelle-Zélande, c’est l’achat de ses billets d’avion. Il faut d’abord choisir sa ville d’arrivée et de départ. Ensuite, on pourra se pencher sur la compagnie idéale et ainsi procéder à l’achat du billet. Il faut préciser que le pays ne dispose que de quatre aéroports. Ces aérodromes  se trouvent à Auckland, Wellington pour l’île du Nord, Christchurch et Queenstown pour l’île du Sud. Dans le cas où l’itinéraire ne débute dans aucune de ces villes, il y a possibilité de prendre des vols intérieurs à des prix vraiment raisonnables. Il faut savoir  que quelle que soit votre compagnie, on va  forcément faire au moins une escale pour rejoindre la Nouvelle-Zélande en partant de la France.